4 sites et lieux à voir au cours d’un voyage à Madagascar

Le continent africain est reconnu pour ses réserves naturelles très prisées des vacanciers qui adorent les treks et les safaris. Mais en choisissant la Grande île, les aventuriers découvriront une autre facette de la région. Un voyage à Madagascar montrera aux passionnés que l’île rouge est aussi une véritable terre d’aventures.

Le parc national d’Isalo

Les voyageurs atterriront certainement à l’aéroport international d’Ivato à Antanarivo, mais cette première partie du circuit de leur voyage à Madagascar se fera dans le grand sud, au parc national d’Isalo. En arrivant dans la région de Ihorombe, les aventuriers verront de loin, ce massif montagneux imposant et ce parc qui s’étend sur une surface de plus de 80 000 hectares.

Il s’agit d’une aire protégée abritant de profonds canyons et quelques rivières. Les randonneurs pourront débuter leur parcours dans les localités environnantes. En chemin, ils traverseront une large forêt constituée d’une végétation luxuriante et de grandes formations rocheuses. Les arbres sont devenus les endroits préférés des lémuriens endémiques de l’île. La réserve abrite aussi les tombeaux royaux de l’ethnie Bara que les aventuriers découvriront bien assez tôt dans le circuit.

L’île aux Nattes

L’aventure se déroulera dans la province de Tamatave dans la région est de la Grande Île. Le « Nosy Nato » comme les habitants aiment à l’appeler est une île qui se trouve non loin de l’île Sainte-Marie. En arrivant sur les lieux, les aventuriers remarqueront certainement que la région est très isolée de l’archipel principal. Les routes et les voitures n’existent pas dans cette partie Madagascar. C’est d’ailleurs grâce à une pirogue que les visiteurs pourront rejoindre le rivage.

Les autochtones ont toujours gardé leurs petites maisons traditionnelles. Et comme pour les remercier de leur volonté à conserver les bonnes habitudes, la nature n’a pas du tout changé. Les plages sont toujours aussi belles. Les vacanciers pourront se détendre à l’ombre des palmiers ou s’offrir une partie baignade dans le lagon. Un ponton a été installé pour permettre aux touristes d’admirer les paysages. L’île aux nattes est aussi une destination de prédilection pour les passionnés de plongée sous-marine. La barrière de corail demeure un lieu à découvrir sur place.

La célèbre allée des Baobabs

Ce site fait partie des incontournables lors d’un voyage à Madagascar. L’allée des Baobabs est une grande voie brodée par ces arbres géants Adansonia grandidieris qui font la renommée de l’île. Les vacanciers viennent visiter ce lieu en raison de son cadre naturel impressionnant et qui mérite bien de nombreux clichés.

Les baobabs et les paysages aux alentours feront d’excellentes images de fond. Le meilleur moment pour la photo sera celui du coucher du soleil. Ce sont surtout les randonneurs qui souhaitent passer par la région de Morondava qui auront l’occasion de faire une halte dans la zone de cette merveille naturelle.

La baie de Sainte-Luce

Pour la dernière étape de leur voyage à Madagscar, les aventuriers vont découvrir la région sud-est de l’île rouge. La ville côtière de Taolagnaro fait partie de la province de Tuléar, mais elle se démarque du territoire de par son histoire et sa végétation particulière. C’est sur les lieux que François Cauche débarqua en 1638.

 

En 1642, Jacques Pronis y installa le premier comptoir français. Les randonneurs pourront encore y voir quelques vestiges de ces anciens projets. À proximité de la baie, le village de Maniafiafy est l’endroit idéal pour apprendre davantage sur la culture locale. La plage de sable fin est à quelques pas de la localité. Mais les visiteurs peuvent aussi poursuivre jusqu’à la baie de Lokaro s’ils veulent avoir un cadre plus calme et plus discret.