Cellebrite déclare pouvoir déverrouiller tous les iPhone

Une des choses qu’Apple clame haut et fort,c’est que la sécurité de ses produits est de très haut niveau. Toutefois, entre les fabricants de téléphones et les entreprises qui cherchent à contourner ces systèmes de sécurité, le jeu bat son plein. Justement, Cellebrite, la société israélienne qui conçoit des dispositifs pour extraire, transférer et analyser les données des smartphones et autres appareils mobiles a annoncé qu’elle pouvait déverrouiller tous les iPhone !

Cellebrite : une société qui a déjà fait parler d’elle

De prime abord, le nom de Cellebrite n’est pas très connu du grand public. N’empêche qu’elle adéjà fait parler d’elle en 2016. Lors de l’enquête du FBI sur la fusillade de San Berdino en Californie, c’est le nom de la société qui a souvent été mentionnée comme étant celle qui a réussi à débloquer l’iPhone 5c de l’un des tireurs.

Rappelons que le FBI a même poursuivi Apple parce que la société avait refusé de déverrouiller le chiffrement du téléphone au nom de la protection des données. Fort heureusement, le procès n’a jamais eu lieu, car les autorités avaient obtenu de l’aide extérieure. Comme le FBI refusa de dévoiler le nom de leur aide, les suppositions sont allées bon train, soit des hackers, soit une entreprise privée, dont Cellebrite.

Au vu des efforts fournis par Apple pour renforcer la sécurité et la confidentialité desdonnées de ses utilisateurs, rien ne laissait supposer qu’une entreprisecomme Cellebrite puisse contourner le système.Cette société a même annoncé une nouvelle approche pour faire craquer tous les pare-feu de tous les iPhone.Si cela vous intéresse, vous pouvez trouver d’autres articles au sujet de l’iPhone sur pixypia.com.

Une compétence au-delà des espérances

Depuis 2016 où Cellebrite a fait parler d’elle, l’entreprise s’est améliorée. Pour preuve, le magazine Forbes a annoncé qu’elle était même capable de désactiver l’iPhone X, le dernier modèle de smartphone sorti par Apple. Elle offre d’ailleurs des supports qui peuvent extraire les données des appareils Apple tournant sous iOS 7 à iOS 12.3. Plus intéressant, avec seulement 1 500 dollars, n’importe quelle agence de renseignement peut avoir accès à ce système.

Concrètement, l’entreprise n’est plus seulement au service des autorités, mais de toutes les personnes qui travaillent dans le renseignement. Au début, elle a caché sa capacité à dévier le système de sécurité de la marque la plus connueau monde, mais depuis la révélation de Forbes, elle le clame haut et fort sur son site.

La capacité de cette filiale duJaponais Sun Corporation ne s’arrête pas seulement aux appareils de la firme de Cupertino. En effet, même les appareils sous Android y passent également. Ce support qui vient tout juste de sortir peut déverrouiller n’importe quel smartphone, même les tout derniers modèles.

Une mauvaise nouvelle pour Apple

Ce nouveau support de Cellebrite a sonné le glas à la réputation sans accroc du système de sécurité d’Apple. En effet, cette annonce est une mauvaise nouvelle pour la start-up, carcela signifie que les données de ces utilisateurs ne sont pas si en sécurité tant que ça. À chaque fois que les autorités sont face à un produit Apple et veulent en extraire quelques choses, c’est devenu possible. De plus, avec le prix annoncé, n’importe qui en possession de 1 500 dollars peut pirater un iPhone de n’importe quelle version.

Mais en annonçant publiquement sa compétence, Cellebrite risque également gros, car Apple peut se procurer son outil et ainsi rectifier la faille. De plus, on estime que le prix de ce support est anodin si on le compare au prix annoncé par Apple quand on lui signale une faille. En tout cas, cela signifie que Cellebrite a su trouver la solution pour craquer le système d’Apple.