Colocation Nantes : quelques règles à suivre

Une fois que vous avez trouvé où chercher votre colocation à Nantes (internet- bouche-à-oreille- petites annonces), il ne vous reste plus qu’à vous armer des bons arguments pour voir enfin vos recherches aboutir. Prenez alors conscience de certaines astuces et de certains conseils pratiques pour toutes vos quêtes de la bonne colocation à Nantes.

Commencez par préparer un bon dossier

Avant de lancer toutes les recherches de colocation à Nantes sur tous les supports, il serait probablement mieux si le dossier est prêt en amont. De ce fait, les propriétaires auront un bon aperçu de ce à quoi ils ont affaire et de ce que vous attendez vraiment. Parmi les documents les plus sérieux à préparer, il faudrait prévoir toutes les références de votre garant, son avis d’imposition, les feuilles de salaire et le relevé d’identité bancaire (RIB). C’est la première garantie que vous pourrez payer le loyer pour votre colocation à Nantes. Si vous êtes étudiant, vous devez également savoir vendre votre profil, et insistez à titre d’illustration sur la durée de la location. Mettez de bons arguments, des descriptions bien pensées, allez dans le vif du sujet, etc.

Colocation à Nantes : n’hésitez pas à multiplier vos recherches

Pour optimiser vos chances de trouver la bonne colocation à Nantes, pensez également à multiplier vos recherches. C’est un peu comme les recherches d’emplois. Visitez alors tous les sites dédiés à la colocation à Nantes qui sont proposés sur votre moteur de recherche et inscrivez-vous sur toutes les plateformes pour qu’une grande majorité de propriétaires et de colocataires puissent être informés de votre présence et de vos requêtes sur le marché. Ils pourront alors vous contacter directement et vous proposer des colocations à Nantes.

Privilégiez les aides financières

Sinon, pour pallier vos problèmes de budget pour vos recherches de colocations à Nantes, vous avez la possibilité de rechercher des aides financières. À citer on distingue la CAF ou Caisse d’Allocations Familiales qui peut alléger le loyer. Il y a également l’APL ou Aide Personnalisée au Logement et l’ALS ou Allocation de Logement Social. Le montant que vous pourrez soutirer de ces aides financières dépend de vos ressources en tant qu’étudiant et peut atteindre 177 euros pour les non-boursiers contre 224 euros pour les boursiers.

Méfiez-vous des escroqueries

Et comme dernier conseil avisé aux étudiants, mieux vaut se méfier des annonces trop alléchantes, surtout sur le net. Pour y remédier, il vous est conseillé de bien vérifier les procédures avant de payer ou de fixer des contrats. Pensez à titre d’illustration à faire des visites des lieux avant de procéder à la signature du bail par exemple. Dans ce sens, vous devez également être conscient que déposer une garantie avant de signer un bail reste illégal. Parmi les pratiques les plus courantes effectuées actuellement dans le domaine de la colocation à Nantes, on distingue le mandat cash.

Ensuite, on distingue les marchands de listes qui offrent la possibilité à celui qui nécessite un logement de rencontrer de nombreux loueurs. Il vous sera alors présenté toute une liste de biens à prix relativement bas. En échange, ils vous demandent un mois de loyer contre l’appartement de votre choix qui ne vous sera même pas proposé au final. Vous aurez beau contacter ces personnes, ils ne vous répondront plus vu qu’ils ont déjà encaissé un montant équivalent à un mois de loyer.