Comment effectuer le décapage d’un volet en bois ?

Au fil du temps, les volets en bois peuvent défraichir, perdre de leur couleur, de leur éclat et en même temps de leurs performances. Il est alors important de veiller à les repeindre. Mais avant de pouvoir effectuer la peinture de ces volets, il est crucial d’effectuer un décapage. Le décapage des volets peut se faire en deux étapes.

Première étape : retirer les volets en bois

Il est important d’enlever les volets en bois avant de procéder à leurs décapages. L’opération nécessite l’intervention de deux personnes dans le cas des volets situés en hauteur, à l’étage.

La première personne va se positionner sur une échelle pour dégonder les volets et le seconde sera à l’intérieur du bâtiment pour récupérer les volets et les mettre dans le bâtiment.

La personne sur l’échelle à l’extérieur doit agir avec prudence et veiller à sa posture afin d’éviter les risques de chute. Il est d’ailleurs recommandé d’utiliser un échafaudage pour plus de sécurité. L’opération s’effectuant en hauteur, les accidents pourraient s’avérer fatals.

Le volet sera ouvert de l’intérieur. Afin de le retirer, il suffit de le soulever légèrement en le poussant du bas à la verticale. On peut le faire jouer en rotation afin que les charnières puissent quitter leur logement plus facilement.

Après que les volets soient retirés, il faut les poser sur des tréteaux bien à plat sur un terrain stable afin de pouvoir commencer le décapage. On peut déjà procéder au traitement des parties métalliques du volet en vue de les protéger de la rouille.

Deuxième étape : procéder au décapage

Il existe diverses méthodes pour le dégage des volets. Le choix de la méthode se fait en fonction de l’essence du bois concerné, de la structure de sa surface, des finitions envisagées et du budget du propriétaire. On va plus parler du décapage manuel et du décapage thermique.

Le décapage manuel : le ponçage

Le ponçage peut être effectué soi-même, mais il n’y a de meilleur résultat que celui d’un professionnel.

Divers outils sont nécessaires : une ponceuse avec patin et disque abrasif, papier abrasif grain fin, grain moyen et gros grain ; un masque de protection et une balayette.

Premièrement, les volets doivent être mis à l’abri de l’humidité et l’opérateur doit se protéger de toute éventuelle projection.

On commence par nettoyer grossièrement le bois avec le gros grain. Le ponçage se fait dans le sens du bois, dans la hauteur du volet. Ensuite, on utilise le grain moyen. Par la suite, la surface du bois ne présentera plus aucun défaut et on termine en le lissant avec le grain fin.

Pour finir, on enlève toutes les poussières du bois à l’aide de la balayette.

Le décapage thermique

Cette méthode n’est pas très employée par les professionnels, car le bois pourrait risquer de bruler.

On y procède en faisant passer le décapeur thermique sur le volet.  Puis, à l’aide d’une spatule, on aura à gratter les cloques soit à chaud soit à froid c’est-à-dire en attendant que le bois soit refroidi. L’idéal est d’opter pour le grattage à froid afin d’éviter les risques de brulure ou l’exposition prolongée aux émanations.

Pour terminer, on effectue un ponçage avec un papier de verre au grain fin.

L’opérateur doit être muni d’un gant anti chaleur et d’un masque de protection.

Pour plus de sécurité et pour assurer un résultat impeccable, le mieux est de faire appel à un professionnel comme cette entreprise de décapage de volet en Yvelines.