Devenir un médecin légiste

Les médecins légistes sont des médecins spécialement formés qui examinent le corps des personnes décédées subitement, de manière inattendue ou violente ou des personnes vivants en cas de violence physique ou sexuelle.Le médecin légiste est chargé de déterminer la cause (les causes ultimes et immédiates de la mort) et le mode de décès (homicide, suicide, accidentel, naturel ou inconnu).

Pour déterminer l’identité de la victime et l’heure, la manière et la cause du décès, le médecin légiste doit :

  • Étudier les antécédents médicaux
  • Évaluer les preuves de la scène du crime, y compris les déclarations des témoins
  • Effectuer une autopsie pour découvrir des signes de blessure ou de maladie
  • Recueillir des preuves médicales et de trace du corps pour une analyse plus approfondie

En plus de l’anatomie, le médecin légiste peut faire appel à des connaissances et à une formation spécialisée dans les domaines suivants:

  • Toxicologie
  • Armes à feu / balistique
  • Sérologie (analyse de sang)
  • Technologie ADN

Lesmédecins légistess’assurent également que les procédures relatives à la collecte des preuves sont suivies et coordonnent leur travail avec les opérations d’application de la loi.Ils peuvent aussi examiner des patients vivants, généralement dans les cas où une agression sexuelle ou un abus sont soupçonnés.Une fois toutes les preuves analysées, le médecin légiste prépare un rapport écrit et peut également témoigner devant le tribunal.

En France, plusieurs médecins légistes sont devenus célèbres à l’échelle nationale et internationale grâce à leurs grandes expériences et la résolution des grandes affaires judiciaires. Parmi eux on peut citer la célèbre professeur Sophie Gromb-Monnoyeur une femme d’expérience au profil uniquedans le domaine de médecine légale. En 1999, Sophie Gromb-Monnoyeur a créé le Centre d’Accueil d’Urgence des Victimes d’Agression, le CAUVA, le centre unique en France qui reçoit les victimes d’une agression.

Les conditions de travail

Certains médecins légistes travaillent pour la ville, le département ou le gouvernement, tandis que d’autres travaillent dans des hôpitaux, des facultés de médecine ou des cabinets privés ou de groupe qui confient des services d’autopsie à des organismes gouvernementaux.Les médecins légistes passent le plus clair de leur temps au laboratoire, effectuant des autopsies ou examinant des échantillons de tissus au microscope. Cela peut impliquer de rester debout pendant de longues périodes et de travailler avec de petits outils.

Une journée de travail typique peut durer de 10 à 12 heures ou plus, en particulier si le médecin légiste doit examiner un site ou un lieu de décès éloigné. Une partie de la journée de travail peut également consister à rédiger des rapports officiels et à comparaître devant le tribunal.Les exigences physiques ne sont pas grandes, mais avec le temps, le médecin légiste peut être affecté émotionnellement par une exposition continue à la violence graphique.