Entrepreneuriat : comment réussir une restructuration ?

Plusieurs raisons peuvent mettre une entreprise dans une situation périlleuse et à vrai dire, les dirigeants ignorent souvent la cause d’une faillite. Seulement, il convient de réagir au plus vite dès que la société subit des pertes financières. Bien entendu, cela requiert une méthodologie bien déterminée. C’est pour cette raison que de nombreux entrepreneurs font appel à un manager de transition pour réussir une restructuration.

Identifier les causes profondes de la crise : une étape cruciale pour mener à bien une restructuration

Une crise qui menace la survie d’une entreprise laisse présager des défaillances graves. Pourtant, il est difficile de connaitre la cause exacte de ces évènements. Lorsque ces situations engagent la responsabilité d’un collaborateur, ces derniers cachent certains détails pour ne pas perdre leurs postes. Or, remplacer l’équipe est souvent nécessaire pour retrouver une certaine stabilité.

Le dirigeant aura tout intérêt à régler le problème à la source sans quoi l’établissement sera encore au bord de la faillite dans quelques mois. Les managers estiment d’ailleurs que ces difficultés sont le fruit des failles organisationnelles non résolues. Il convient donc de repenser sa manière d’appréhender les activités. C’est justement l’objectif d’une restructuration. Cette démarche requiert l’intervention d’une personne impartiale et habituée à mener ce type de mission. Idéalement, on fera appel à un intervenant extérieur apte à relever ce défi. Ce professionnel devra identifier les causes profondes de la crise et mettre en place un plan d’action efficace. En France, de nombreux chefs d’entreprise ont déjà sollicité des directeurs de transition pour favoriser une situation de retournement. Ces ressources se sont bâti une solide réputation en la matière grâce à leur sens d’analyse et à leurs expériences.

Le management de transition : une solution pour sauver une entreprise en difficulté

Ce procédé était encore peu populaire jusqu’en 2009. Au cours de cette année, plusieurs sociétés françaises ont eu recours à cette pratique pour les sauver d’une faillite certaine. Contre toute attente, l’interim management affiche un taux de réussite de 75%. Ce qui encourage maintenant de nombreux dirigeants à le compter parmi les solutions de dernier recours. À titre d’information, cette démarche consiste notamment à remplacer un cadre supérieur défaillant par un professionnel ultra-qualifié. L’expertise de ce dernier sera salutaire en cas de restructuration. Il apporte un autre regard neuf sur le fonctionnement de l’enseigne. Il parviendra à identifier les causes profondes des crises et à amorcer les changements nécessaires.

Depuis quelques années, ce procédé est également employé dans un contexte plus positif. L’intervenant sera alors amené à piloter un projet stratégique comme l’implantation d’une succursale à l’étranger ou la négociation de nouveaux accords commerciaux. Il s’agit d’une ressource fiable apte à relever les challenges en tout genre. Pour engager un directeur de transition, il est toutefois conseillé de passer par une agence spécialisée. Ces établissements sont en mesure de garantir un retour sur investissement.