Faire face à un mauvais payeur

Les mauvais payeurs sévissent de plus en plus sur le marché que les entités financières ont du mal à les faire face. Et pourtant, il faut agir incontestablement contre ces mauvais payeurs si l’on veut se faire payer. Découvrez alors comment faire face à un mauvais payeur avec les bons gestes et la bonne attitude.

Adopter une attitude

Faire face aux mauvais payeurs  n’est pas chose facile. À chaque fois, l’on veut employer immédiatement les grands moyens pour faire peur à ces derniers. Et pourtant,  ce n’est pas conseillé de réagir ainsi. Il faut au contraire adopter une attitude zen pour faire face à ces mauvais payeurs. En effet, si vous êtes emportés par la colère, vous risquez de vous comporter en dehors du droit chemin en commençant par menacer, traiter de tous les noms le client ou aussi de harceler ce dernier. Un geste déplacé se retrouvera à la base de cette colère. Ce genre de comportement risque pourtant de nuire à votre réputation personnelle, mais aussi celle de votre société. Des deux côtés, c’est une mauvaise chose pour vous, car les entités financières et les sociétés ne voudront pas employer une telle personne même si vous possédez les qualités requises pour un emploi. Mieux vaut donc toujours employer un ton et une attitude calme dans ce genre de situation.

Compter les prescriptions

Les gens ont tendance à dire qu’il ne faut pas se précipiter lorsqu’un client tarde à payer ses dettes, car il y a toujours des raisons derrière ces cas de retard. Pour eux, il faut donc laisser les choses aller comme ça jusqu’à ce que le client s’en rende compte qu’il n’a pas encore payé ses dettes. Ce n’est pas du tout le bon geste à prendre dans ce cas. Même si l’on ne précipite pas à agir, cela n’empêche cependant pas que les entités financières agissent. Il n’est pas ici question de précipitation, mais plutôt question de prescription.En effet, il existe des prescriptions à respecter lorsqu’il s’agit de poursuivre les mauvais payeurs. Lorsque ce délai prend fin, il ne sera plus possible de poursuivre son mauvais payeur. On dit alors adieu à toutes les sommes d’argent qu’il nous doit. Mieux vaut donc toujours compter le délai de prescription si l’on se retrouve dans cette situation.

Choisir les bons moyens

Les mauvais payeurs, il y en a de toutes les sortes. C’est donc important de choisir les bons moyens pour faire face à ces derniers. Dans un premier temps, il faut agir très simplement en faisant un rappel à son client. Un simple mail suffit pour lui rappeler qu’il n’a pas encore payé ses dettes. Dans le cas où ce dernier ne réagit pas, il est possible de l’appeler directement par téléphone. Dans un second temps, il se peut que le client ignore vos appels et vos SMS. Il faut donc appeler ce dernier à venir au bureau pour des discussions. Il s’agit donc de faire des règlements à l’amiable entre l’entité et le client. Par ailleurs, si le client ne coopère pas du tout, il faut faire des recours en justice.