Immobilier : Béziers a le vent en poupe

Béziers, la deuxième de l’Hérault en termes de population, bénéficie d’une situation de choix entre les métropoles de Montpellier et Toulouse. La ville est desservie par les autoroutes A75 et A9 pour rallier la Méditerranée et l’arrière-pays pyrénéen. Les prix des logements et les locations y sont abordables par rapport au reste de la région Occitanie, et sont même inférieurs à la moyenne du département, notamment dans le centre-ville.

La tendance de l’immobilier à Béziers

 

Dans le centre de Béziers, le prix dans l’ancien tourne autour de 1000 euros, avec des variations en fonction de la localisation et de l’état du bien. Une agence immobilière assure qu’un immeuble haut de gamme de type Haussmannien situé avenue Alphonse-Mas comprenant une vingtaine d’appartements sur 2000 m² de plancher s’acquiert à un peu plus d’un million d’euros, ce qui représente juste un peu plus de 500 euros le m² ! D’autres secteurs comme les allées Paul-Riquet affichent toutefois de prix beaucoup plus élevés : un appartement de 250 m² en bon état se vend à 230 000 euros, le mètre carré y vaut donc entre 1 300 et 1 500 euros.

 

Selon les informations communiquées par une agence immobilière à Béziers, certains séniors choisissent un appartement avec garage en centre-ville, tandis que d’autres investissent des quartiers excentrés comme Bonaval et Pech de la Galinière, voire des villages en périphérie proche comme Lignan, Maraussan ou Boujan. Leur priorité est de trouver une habitation capable d’héberger leurs enfants et petits-enfants pendant les vacances, de préférence avec une piscine. Une villa récente s’y vend autour de 350 000 euros.

La loi Pinel à Béziers

 

La ville de Béziers est située en zone Pinel B2, c’est-à-dire qu’elle est éligible sous condition de validation du préfet. Le dispositif permet à un investisseur qui achète un logement neuf ou en état futur d’achèvement (VEFA) de bénéficier d’une réduction d’impôts allant jusqu’à 6 000 euros par an. Il récolte des revenus grâce à une rente locative et peut louer à ses enfants ou ses parents.

 

Selon les dispositions de la loi Pinel, le propriétaire a l’obligation de mettre son bien en location pendant une durée de six, neuf ou douze ans en échange de l’avantage fiscal. La réduction d’impôt est proportionnelle à la durée de l’engagement : 12% pour six ans, 18% pour neuf ans et 21% pour douze ans. Le pourcentage s’applique sur le prix de revient du bien majoré des frais de notaires et en-dessous d’un plafond de 300 000 euros.