Investir aux Etats-Unis : quelques conseils pour réaliser un placement rentable

Les États-Unis continuent de susciter l’intérêt des investisseurs venant du monde entier. Avec son dynamisme économique et son indice de consommation élevé, ce territoire offre de nombreuses opportunités aux hommes et aux femmes d’affaires. Avant de se lancer sur le marché américain, il convient toutefois de bien s’informer.

Dans quel secteur investir ?

Les États-Unis ont longtemps été la première puissance économique mondiale. Bien que la Chine détienne maintenant cette place, les USA restent un territoire de choix pour les investisseurs occidentaux. Effectivement, l’État fédéral adopte une approche libérale. Tout le monde est libre d’y démarrer une activité à condition de suivre les procédures s’y afférant et de disposer des fonds suffisants. Cela pousse la plupart des gens à investir dans l’immobilier. Plusieurs années après la crise des subprimes, la croissance est enfin au rendez-vous.

Pour les Français, les placements immobiliers aux USA sont particulièrement intéressants. Les revenus tirés de la location du local sont en partie exonérés d’impôt. Si en France ce type d’opération offre 3% de rendement net d’impôt, dans le pays de l’Oncle Sam, ce chiffre atteint 6 à 7%.

Exercer une activité commerciale permet également de se constituer une nouvelle source de revenus. Cependant, cela oblige l’investisseur à s’installer aux États-Unis. Comme évoqué précédemment, l’indice de consommation de la population américaine est assez élevé. Une famille américaine dépense en moyenne 1 700 $ pour acheter des effets vestimentaires. Par ailleurs, près de 1,2 billion de dollars sont dépensés pour l’achat de biens non indispensables. Autant dire que l’offre peut créer la demande. Toutefois, il est toujours prudent de faire une étude de marché, carte verte.

Se rendre aux États-Unis pour y investir : les formalités à régler

Que l’on souhaite investir dans l’immobilier ou lancer une activité quelconque, il faudra absolument se rendre aux États-Unis. Pour cela, les investisseurs devront demander une autorisation ESTA. Ce permis de séjour s’obtient sur un site sécurisé. Le requérant doit remplir un formulaire puis payer une certaine somme pour envoyer sa demande. L’e-visa sera ensuite délivré via l’adresse électronique fournie par le demandeur. Une fois que cette procédure a été accomplie, il ne reste plus qu’à s’envoler pour les USA.

Néanmoins, de nombreuses personnes se demandent : « Que se passe-t-il si mon visa est refusé à la douane ? » .Dans cette situation, le détendeur du document ESTA peut exiger des explications à l’agent. Si celui-ci ne présente aucun motif convaincant, le voyageur peut contester la décision du fonctionnaire devant un juge de l’immigration. Il peut alors entrer au pays, mais il doit assister à une audience dans les jours qui suivent.

Si l’on compte investir aux États-Unis, il faudra absolument demander un visa EB -5. Celui-ci permettra à l’investisseur d’obtenir une carte verte après quelques années.