Isolation extérieure d’un mur : zoom sur ses atouts et ses défauts

L’un des travaux qui vous fait bénéficier de l’aide à la rénovation est l’optimisation de l’isolation de votre maison. En effet, dans le cadre du ravalement de façade, la pose d’isolant extérieur est une opération qui va contribuer à la réduction des déperditions d’énergie. Ainsi, en plus de réduire votre consommation en énergie, l’isolation des murs de l’extérieur va aussi optimiser le confort à l’intérieur de la maison. Malgré ses nombreux avantages, ce système n’est pas sans défaut. Découvrez-les.

Isolation extérieure : comment ça fonctionne ?

On abrège l’isolation des murs par extérieur par ITE. L’ITE est un système qui améliore les performances de votre maison. Elle peut être posée que vous soyez en pleine construction ou que vous entamiez une remise à niveaux de la façade de votre maison.

Dans le cadre d’une construction en cours, l’isolant peut être directement collé du côté extérieur du mur. Par contre, si vous êtes en cours de rénovation, veillez à ce que la surface du support soit bien plane, propre et sèche.

Pour commencer, placez la base sur laquelle les isolants vont reposer. Celle-ci doit se situer à 15 cm du sol et doit bien être horizontale. Une fois le profilé installé, vous pouvez commencer la pose de vos isolants. Vous pouvez procéder de deux manières. Une façon de faire est le dépôt de colle sur l’envers de l’isolant. La même colle sera étalée sur le support pour une bonne adhésion. Notez que la pose d’isolant s’effectue toujours de bas en haut. L’autre façon de faire consiste à utiliser une cheville expansive. Dans le cadre de cette fixation mécanique l’isolant sera collé au support dans un premier temps puis fixé à l’aide d’un clou d’ancrage.

Ensuite, le sous-enduit est appliqué en deux couches. On laisse sécher ce matériau avant de réaliser les finitions. Ces derniers consistent à appliquer un enduit monocouche sur le support en vous servant d’une taloche. Cette couche d’enduit doit avoir une épaisseur de 1,5 à 2mm d’épaisseur.

Petite note : Il existe différents types d’isolants. Vous pouvez, par exemple, opter pour un isolant rigide tel que le polystyrène. Il y a également la laine de roche qui se présente sous forme de rouleaux. Sachez que la pose des isolants est une tâche délicate et complexe qui requiert un grand savoir-faire et de la compétence. Pour éviter les erreurs difficilement réparables, il est conseillé de faire appel à des professionnels comme cette entreprise de ravalement dans le 93.

Zoom sur les avantages et les inconvénients de l’isolation extérieur du mur

  • Ses avantages

Comme vous l’avez vu plus haut, le système d’isolation extérieur permet de limiter la consommation en énergie. En effet, un mur mal isolé est responsable de la perte d’énergie à hauteur de 25%. Avec l’ITE vous pouvez réduire considérablement cette perte. En plus, vos factures d’électricité vos être allégés.

A part cela, elle constitue véritablement une enveloppe pour votre bâtisse. Avec un tel système, la plupart des ponts thermiques sont supprimés car même si vous votre maison dispose de plusieurs étages, les isolants sont placés de façon continue. Par conséquent, votre mur bénéficiera d’une étanchéité optimale et d’une meilleure inertie thermique.

Enfin, puisque les isolants sont posés à l’extérieur, votre espace de vie reste intacte. En effet, la surface habitable n’est pas réduite.

Notez que pour que l’ITE puisse avoir toutes ses performances, son installation doit être réussie. Pour ce faire, faites affaire avec une entreprise de ravalement.

  • Ses inconvénients

Malgré ses nombreux avantages, l’ITE n’est pas sans faille. Son principal défaut réside dans le prix. En effet, sa mise en place nécessite une bonne préparation du côté financier car le prix du matériau et son installation coûtent cher. En moyenne, il faut compter entre 50€ et 80€ hors taxe le m² en matériaux. Un surplus d’environ 15€ hors taxe est à prévoir pour la main d’œuvre. Il faut en plus de cela penser aux fournitures.