La salsa cubaine : une danse dynamique très populaire

La salsa est non seulement un genre musical, mais c’est également une danse. En réalité, la salsa se décline en trois types bien distincts, la salsa cubaine, la salsa colombienne et la salsa portoricaine. En ce qui concerne la salsa cubaine, elle est originaire de Cuba comme son nom l’indique. Elle peut se danser en couple ou alors en ronde avec plusieurs couples.

Caractéristiques de la salsa cubaine

Mélangée d’un rythme afro et latino-américain, la salsa cubaine séduit par sa sensualité et ses musiques colorées. C’est une danse de rue très populaire, festive et facile à apprendre, couramment pratiquée en France. Pour sauter le pas et se mettre à la salsa cubaine, il existe plusieurs établissements qui proposent des cours d’essai gratuits. Il est même possible de venir seul, car pendant les cours, chaque participant change constamment de partenaire. Ce style de salsa demande comme mouvement de base, des déplacements en cercles successifs qui consistent à faire tourner la danseuse autour du danseur, et ce dernier pivote autour de sa partenaire. En outre, le style Cubaine ou Casino possède aussi quelques éléments caractéristiques à mettre en évidence, à savoir :

  • Les jeux de bras ;
  • Les passages sous les bras des danseurs ;
  • Les mouvements de tembleque ; et
  • Le rueda, c’est-à-dire un cercle composé de plusieurs couples.

Actuellement, la salsa cubaine est de plus en plus développée en matière de style. Le style traditionnel avec les apports de la rumba ajouté d’une touche de modernité avec les apports du hip-hop. Pour enrichir et développer sa technique, rien ne vaut les cours salsa Paris.

Les pas de base du style cubain

Normalement, la salsa cubaine se danse sur un rythme de musique très dynamique bien qu’il s’agisse d’une danse près du corps. C’est une danse à 2 x 4 temps dont les pas de base sont constitués de pas de salsa, de pas de mambo et de pas de rumba. Le premier pas consiste à alterner le pied droit et le pied gauche. Bien évidemment, c’est celui qui mène la danse, c’est-à-dire le danseur qui commence systématiquement par le pied gauche et la femme commence par le pied droit.

Le pas de salsa est aussi appelé le pas arrière-arrière. Pour que ce soit un pas parfait, l’homme et la femme doivent allier complicité et sensualité. Le deuxième pas ou le pas de mambo implique de faire un pas avec son pied droit en arrière et ramener, puis faire un pas en avant avec son pied gauche et ramener. Celui-ci suit le principe avant-arrière.

Enfin, il y a le pas de rumba qui se fait latéralement qui se danse sur rythme musical 4/4. C’est un pas appelé pas de côté. Ce sont des bases faciles à maitriser.