Le journalisme : un métier d’avenir à Madagascar ?

Être journaliste est aujourd’hui un des métiers les plus convoités à Madagascar. De plus en plus de jeunes se lancent dans cette carrière qui représente autant d’avantages que d’inconvénients

Journalisme à Madagascar : un secteur qui tend à se développer

À Madagascar, être journaliste ne nécessite pas un niveau d’étude ou une spécialité précise.  Il n’existe aucune loi imposant au journaliste professionnel d’avoir un niveau d’étude déterminé.  Toute personne étant intéressée par le métier s’y engage même sans aucune formation suivie ayant un rapport avec cela. On retrouve même actuellement certains journalistes n’ayant suivi aucune formation universitaire. La cause de cela peut être le salaire très bas par rapport aux autres métiers. De ce fait, les ressources humaines ne font pas l’objet de grands investissements de la part des patrons de presse malagasy.

Un métier dédié aux jeunes

Mais depuis longtemps, le métier de journaliste semble intéresser un grand nombre de jeunes Malagasy. La preuve de cela,  le nombre inconnu de journalistes malagasy actuellement. D’où l’attribution de carte de presse dans le but de distinguer les vrais journalistes professionnels des imposteurs qui s’augmente en nombre. Cela dans le but de jouir des avantages des journalistes, car oui, le métier de journaliste présente des avantages. Être journaliste représente une véritable source d’opportunité. Un des grands avantages du métier est l’épanouissement des relations sociales. Dans la pratique du métier de journalisme, on côtoie toutes les classes existantes dans la société allant des plus hautes personnalités jusqu’au plus simple citoyen. Le métier est alors aussi une porte ouverte à toute autre poste ou situation sociale plus intéressante, et ce malgré la condition citée précédemment, qui fait que le métier n’exige aucun niveau d’étude précis. Et tout cela sans parler de la notoriété qu’ont les journalistes.

La profusion des NTIC

L’accroissement du nombre d’entreprises médiatiques  et de blog d’infos à Madagascar peut aussi être une des raisons pour lesquelles de plus en plus de jeunes se lancent dans le métier. Si avant, on ne retrouvait que la chaine de télévision et de radio nationale comme presse à Madagascar. Aujourd’hui, les organismes médiatiques ne cessent de se multiplier. Outre, l’existence de plus d’une dizaine de chaînes de télévision, d’innombrables chaînes de radio et de presse écrite, la création des différents sites d’actualité et des blogs offrent plus d’opportunités aux jeunes qui s’intéressent au métier.

Néanmoins, la formation en journalisme n’est pas inexistante dans les universités malagasy. Depuis plusieurs années, la filière communication au sein de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines d’Antananarivo intéressent nombreux bacheliers. Cette filière acquiert une branche journalisme. Actuellement, on retrouve également la filière au sein des différentes universités et instituts privés.