Les effets de la cigarette électronique sur la santé

La cigarette électronique est un générateur d’aérosol qui emprunte le principe de la cigarette classique. Pour fonctionner, elle dispose d’une batterie alimentant la résistance. Celle-ci est en contact avec l’e-liquide et génère son évaporation. La vapeur est ensuite acheminée jusqu’à l’embout buccal pour y être inhalée. Ce mode de fonctionnement implique la nécessité de l’e-liquide. Sans lui, la production de vapeur ne peut avoir lieu. Peut-on faire confiance en ce liquide pour autant ?

Les composants de l’e-liquide

Tous les e-liquides y compris l’eliquide américain de cigarette électronique ont les mêmes composants de base. Il s’agit de :

  • Propylène glycol (PG) que l’on appelle aussi glycérol ;
  • La glycérine végétale (VG) ;
  • Des arômes.

 Le PG et la VG forment ce qu’on appelle base de l’e-liquide. Ils occupent plus de 80 % du contenu d’un flacon tandis que les 10 % restant sont partagés entre les arômes et les éventuels composants facultatifs.

En effet, à part ces éléments indispensables, un e-liquide peut également contenir de l’alcool avec un taux strictement limité à 1 %. La nicotine fait aussi partie de la composition de nombreux liquides. Là encore, le taux est strictement limité à 20 mg/ml.

A part eux, certaines formules incorporent d’autres ingrédients qui peuvent laisser perplexes. C’est notamment le cas du diacétyle, de l’acétaldéhyde, du nickel … Ces produits chimiques sont, généralement, toxiques pour la santé, mais d’après les études menées, leur teneur est très en dessous des normes établies par l’AFNOR. De leur côté, il n’y a donc rien à craindre, mais ils restent quand même dans le radar des autorités de santé.

Les effets du propylène glycol pour la vape

Le propylène glycol est responsable du hit que l’on ressent au niveau de la gorge durant le vapotage. Cette sensation est très appréciée des vapoteurs, mais il faut faire attention à ne pas en abuser. La raison est que, même si le produit n’est pas toxique pour l’organisme humain, un abus peut générer quelques effets secondaires gênants. Des vapoteurs ont d’ailleurs rapporté :

  • Une déshydratation ;
  • Une sècheresse buccale ;
  • Des irritations au niveau de la gorge.

Ces derniers proviennent de l’effet du PG surtout lorsque l’e-liquide contient également de la nicotine. Celle-ci renforce ces effets secondaires à plus forte raison si vous vapotez avec une e-cigarette assez puissante.

Il faut souligner que ce sont juste des effets secondaires sans réelle gravité. D’ailleurs, ils disparaissent automatiquement au bout de quelques heures sans vapotage. Pour ne plus les ressentir, mieux vaut opter pour un e-liquide dont la teneur du PG est équilibrée à celle de la VG.

Les effets de la nicotine chez les vapoteurs

Le taux de nicotine est aussi à revoir surtout, si en plus de ces symptômes, vous avez des vertiges, des étourdissements, des maux de tête, des nausées et/ou vomissements … Ces effets se réfèrent à un surdosage de nicotine. De même, ils ne sont pas vraiment graves pour la santé, mais peuvent induire une nouvelle forme de dépendance.

Rappelons que même dans la cigarette habituelle, la nicotine n’est pas responsable des cancers et autres maladies meurtrières qu’elle entraîne. Ce dont on l’accuse se trouve ailleurs à savoir la dépendance qui peut être plus ou moins intense selon les fumeurs.

Pour éviter de redevenir dépendant, on garde un taux de nicotine assez faible, mais adapté à son profil de vapoteur. Il va de soi que chez un ancien gros fumeur très accro à la nicotine, l’e-liquide qui peut combler sa dépendance affichera une teneur en nicotine assez élevée. Il peut toujours commencer avec un flacon nicotiné à 20 mg/ml. S’il juge ce taux trop puissant pour lui, il peut se tourner vers une formule qui en contient moins.

Les effets de la glycérine végétale pour la vape

La glycérine végétale apporte un goût sucré à la vapeur inhalée. Les e-liquides américains en contiennent en grosse quantité. En ce qui concerne la vape proprement dite, ce composant permet d’obtenir une quantité plus importante de vapeur. Le vapoteur doit alors adopter une inhalation indirecte puisqu’il devra d’abord garder la vapeur en bouche avant de la faire basculer vers la gorge.

Si vous êtes un amateur de hit, les e-liquides à fort teneur de VG ne sont pas pour vous. Il faut également éviter les formules 100 % VG. Ces dernières proposent beaucoup de vapeur, zéro hit et un parfum plus léger puisque l’arôme se mélange alors avec une quantité considérable de vapeur.

D’un point de vue technique, les e-liquides contenant beaucoup de glycérine végétale ont tendance à encrasser rapidement le dispositif du fait de sa texture gluante. Il faudra alors prévoir quelques pièces de rechange et un entretien régulier.

Contrairement à la VG, il n’existe pas encore d’e-liquides 100 % PG. Celui-ci s’accompagne toujours de glycérine végétale puisque c’est lui qui met en valeur l’arôme à distribuer.