Les étapes de l’installation d’une VMC

La Ventilation Mécanique Contrôlée installée à l’intérieur de la maison donne la possibilité aux occupants de profiter d’un air sain et pur. Par ailleurs, ce système permet de lutter contre les moisissures et l’humidité de certaines pièces de la maison, notamment la salle de bain et les toilettes ainsi que la cuisine. Les travaux d’installation d’une VMC ne sont pas difficiles, toutefois, afin d’éviter les éventuels problèmes après la pose, mieux vaut recourir aux services des professionnels.

Préparer l’installation d’une VMC

Pour bénéficier d’une meilleure aération à l’intérieur du logement, il est indispensable, voire obligatoire, d’installer une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC). En effet, ce dispositif assure le rejet de l’air vicié par des bouches d’extractions et l’aspiration d’un air neuf venant de l’extérieur. Pour assurer son fonctionnement et disposer d’une bonne qualité d’air, l’idéal est de l’installer sous les combles.

Pour installer la VMC, il est conseillé de se procurer les éléments nécessaires à la pose auprès d’un professionnel, ce qui permettra de disposer du matériel adapté à la structure de la maison et des outils indispensables aux travaux. Le kit d’installation comporte des bouches d’extraction, un caisson d’extraction, un conduit, des entrées d’air et des colliers de serrage. Quant aux outils, il faut se munir d’une perceuse, d’un tournevis, d’une défonceuse, d’un détecteur de métal, d’un mètre mesureur, etc.

Installer une VMC

Pour installer une VMC, il faut commencer par la mise en place du caisson d’extraction, de préférence, dans les combles de la maison. Il est important de bien les placer entre les différentes bouches d’extraction afin que les gaines soient équilibrées. Il faut également l’installer en hauteur (suspendu à la charpente) pour que les bruits de fonctionnement ne résonnent pas directement sur le plafond. L’étape suivante consiste à poser les bouches d’extraction dans les salles d’eau.

La dimension des bouches d’extraction et des gaines est différente selon qu’elles sont installées à la cuisine (125mm) ou dans les salles de bains et les toilettes (80mm). Lors de l’installation des gaines, il faut que ces dernières soient en pente la plus rectiligne possible afin d’éviter les coudes et les écrasements. Elles vont être rattachées aux bouches d’extraction via un collier de serrage pour verrouiller l’extrémité.

On procède par la suite à l’installation de l’évacuateur extérieur sur la toiture grâce à une tuile à douille. Pour rejeter l’air, il faut prévoir une gaine (160mm de diamètre) qui sera raccordée au caisson à l’aide d’un conduit de serrage. Pour assurer le renouvellement de l’air à l’intérieur du logement, il faut également prévoir les entrées d’air installées généralement dans le haut des fenêtres des pièces à vivre (salle de séjour, chambres). Le raccordement des câbles électriques au caisson termine les travaux d’installation.

Bon à savoir sur l’installation des VMC

La VMC doit fonctionner silencieusement, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle est placée en hauteur. Dans le cas où elle devient bruyante, il est indispensable d’y jeter un coup d’œil, car un entretien des éléments peuvent être indispensable. Les bruits peuvent également provenir des pâles du ventilateur qui sont déformés.

Toujours pour assurer son bon fonctionnement, il faut vérifier régulièrement que les entrées d’air ne sont pas bloquées par des meubles ou des tableaux à l’intérieur du logement et par des feuilles ou toute autre chose à l’extérieur. L’intervention et les conseils d’un professionnel, tel qu’Arti Rénovation Conseil, sont nécessaires pour une bonne installation et la bonne marche de l’appareil.