Que faire en cas de déchéance de terme d’un prêt immobilier ?

Acheter la maison de ses rêves et offrir un bel habitat à sa famille est une chose assez difficile. Pourtant, c’est le souhait de chaque personne. Tout le monde est conscient que cela nécessite un maximum d’investissement. La plupart du temps, pour pouvoir se procurer de la maison de ses rêves, on contracte souvent un prêt immobilier. Mais si un de ces jours, suite à un éventuel problème financier, on n’est plus en mesure de payer ses dettes envers les créanciers, que faire ? C’est ce que les créanciers appellent la déchéance de terme de prêt immobilier. Tout de suite les détails.

Qu’est-ce que la déchéance de prêt ?

Très souvent, on entend souvent parler de la déchéance de prêt, mais de nombreuses personnes ignorent ce que c’est en réalité. En fait, la déchéance est prise par le créancier (la banque ou l’organisme financier qui a émis le prêt). On parle de la déchéance en terme de prêt, quand le débiteur n’est plus en mesure d’honorer ses dettes envers les créanciers. Bien évidemment, cette déchéance entraine des impacts négatifs sur l’état financier d’un ménage, car il se peut que le créancier réclame l’intégralité de la somme empruntée. Mais dans le cas où le prêt est garanti par une hypothèque (ce qui se présente dans la plupart du temps), on peut procéder à la saisie immobilière. Cette option est actuellement la plus choisie par les créanciers en raison de son côté pratique. De plus, cela permet au débiteur de continuer ses habitudes quotidiennes, tout en payant l’intégralité de ses dettes.

Que faire en cas de déchéance de prêt ?

Parfois, les problèmes financiers arrivent au moment où l’on y attend le moins. Et là, on n’est plus en mesure de payer correctement nos dettes envers nos créanciers. Du coup, que faire pour payer les dettes ? La plupart du temps, les créanciers procèdent à la saisie immobilière. Il s’agit en effet d’une technique qui consiste à vendre le bien immobilier du débiteur afin de recouvrir ses dettes auprès des créanciers. La saisie immobilière s’effectue en quelques étapes, et se décline sous plusieurs formes. Mais dans tous les cas, le but est de vendre le bien dans un délai bien déterminé. Bien évidemment, l’opération doit se faire avec la présence d’un avocat ou d’un huissier. Une fois que le bien est vendu, la somme sera versée aux créanciers pour couvrir les dettes du débiteur.

Comment se déroule la vente sur saisie immobilière ?

Suite à une déchéance de prêt, on doit procéder à la vente sur saisie immobilière afin de recouvrir les dettes du débiteur. Mais comment se déroule cette procédure ? Tout d’abord, un huissier de justice doit délivrer un commandement de payer valant saisie au débiteur lui informant que si le montant n’est pas payé dans les 8 jours qui suivent, son bien pourra être saisi. Dans le cas où le délai n’est pas respecté, l’huissier envoie un procès-verbal de description du bien à saisir. Après 2 mois, le débiteur doit faire face à une audience d’orientation où le juge décidera si le débiteur aura droit à une vente à l’amiable (qui peut être une vente à réméré) ou une vente forcée.