Quels sont les droits d’un résident dans un Ehpad ?

Toutes les maisons de retraite sont tenues de respecter l’encadrement juridique auquel elles sont soumises. Ces lois permettent non seulement de garantir le bon fonctionnement de l’établissement, mais permettent également de protéger les résidents ainsi que leur famille. Quels sont ainsi ces droits et les obligations que doivent respecter les établissements ?

 

La législation, une garantie de sécurité et qualité de service En effet, afin de respecter le cadre  des résidents, autrement dit le droit de l’homme, les établissements accueillant les personnes âgées sont tenues de se conformer à des lois. Dans cette mesure, les résidents et leur famille disposent de certains droits. Dans un premier temps, dès l’arrivée dans ladite maison de retraite à Balaruc les bains par exemple, l’établissement doit fournir un livret d’accueil. C’est un document obligatoire pour les nouveaux résidents. Le document renferme la charte des droits et libertés de la personne ainsi que tous les règlements de fonctionnement de l’établissement. Un contrat de séjour devra également être établi. Il doit être signé par le résident et la direction. Il est à noter que ce contrat est obligatoire pour tout séjour de plus de deux mois. Ce contrat détail notamment les prestations et services proposés par l’établissement, le coût du séjour, les soins qui y sont dispensés et les coûts de facturation dans le cas où la personne admise ne s’y rend pas durant un moment.

 

La famille et le résident doivent également bénéficier des droits individuels. Ils peuvent par exemple jouir de la liberté de consentement, de libre circulation et de pratique religieuse. Le résident devra également être en mesure de profiter d’une assistance individualisée de qualité. Cela est essentiel pour son état, car favorisera son autonomie, son développement et son insertion au sein de l’établissement. L’une des obligations de l’établissement est la préservation de l’anonymat de son patient.

 

En effet, toutes informations concernant la personne admise, tant sur son état de santé et ses informations personnelles, doivent être confidentielles. Le soignant est aussi tenu de respecter l’intimité de ses résidents. En cas de souci, les résidents peuvent faire appel auprès de la direction. Certains cas de dysfonctionnement peuvent en effet surgir. Il se peut que des gérants d’établissement négligent les problèmes que présentent certains patients. Pour remédier à ce souci, vous pouvez vous adresser directement au conseil de la vie sociale. Le conseil sera généralement composé des représentants du résident et des familles. Dans le cas où le souci provient du manque de qualification du personnel ou dû à un manque d’effectif, les résidents peuvent faire appel auprès de l’agence régionale de santé.