Qui doit payer le frais dans une maison de retraite ?

Résider dans une maison de retraite coûte cher et les frais perçus par l’établissement s’élèvent parfois bien au-delà de sa retraite. Alors que tous les frais sont à la charge de la personne admise, il n’est pas rare que certaines personnes n’arrivent plus à les payer. Pour les aider, il existe des solutions.

De quoi se composent les frais dans une maison de retraite ?

Les tarifs dans une maison de retraite généralement chers. Ils peuvent varier subtilement d’un établissement à un autre en fonction des offres et des services qui sont proposés. Les frais d’hébergement sont répartis en trois parties les frais d’hébergement qui comprend l’équipement de linge de maison, le logement, la restauration, l’accès aux activités de l’établissement. Puis, il y a les frais de soins et de dépendance.

D’autres frais supplémentaires comme l’accès à la télévision, le téléphone ou encore les soins de beauté, peuvent venir s’ajouter à la facture. Les frais peuvent ainsi aller de mille cinq cents euros à plus de quatre mille euros en fonction de la localisation et des prestations qui y sont proposées.

Qui paie quoi en maison de retraite ?

Tous les frais liés à l’hébergement sont à la charge de la personne admise en maison de retraite. Cependant, toutes les interventions liées aux soins et autres prestations médicales sont à la charge du service social et ils sont directement remboursés par l’établissement. Les frais de dépendance peuvent quant à eux être couverts par l’Allocation personnalisée d’autonomie (Apa).

Comme cité précédemment, les tarifs dans une maison de retraite peuvent parfois être élevés et parfois même la retraite du pensionnaire ne permet pas de les couvrir efficacement. Le résident peut dans cette mesure recourir à l’aide sociale. Il y a à cet effet l’appel à l’intervention de l’APL (aide au logement) qui va payer une partie des frais d’hébergement.

Pour bénéficier de cette aide, la personne doit impérativement avoir plus de soixante ans et doit être résident en France. Dans les cas des étrangers, ces derniers doivent avoir en leur possession un titre de séjour en cours de validité. Les résidents peuvent aussi faire appel au service de prestation d’aide sociale du conseil général. Ce dernier peut octroyer une partie ou la totalité des frais. Cependant, il dispose aussi du pouvoir de rejeter les demandes d’aide. Si le cas se présente, la personne dont la demande a été refusée a deux mois pour faire appel auprès de la commission d’aide sociale.