Se fondre dans les mœurs de la Tanzanie au cœur des habitudes du peuple Maasai

La Tanzanie est un des pays qui forment l’Afrique de l’Est. Célèbre pour ses immenses étendues sauvages, la Tanzanie est le refuge d’une variété culturelle étonnante issue de plusieurs ethnies qui occupe le territoire, notamment les Maasais. Cette tribu se distingue par ses coutumes et ses pratiques authentiques qui font le renom de la Tanzanie et du continent africain. Les Maasaïs ont leur propre façon de s’habiller, que ce soit au cours des grandes cérémonies que dans leur quotidien. Malgré leur mode de vie pastorale, les Maasais ont la manie de traduire l’élégance, même dans leur vie de tous les jours.

Par ailleurs, comme dans toutes les communautés africaines, le contrat conjugal est un moment crucial pour chaque individu. Pour les Maasais, c’est un joyeux passage vers l’âge adulte, surtout pour les jeunes mariés qui doivent respecter certains rites avant la cohabitation. Le mariage est une occasion pour ce clan de se retrouver pour finaliser les us perpétués depuis des décennies, allant des circoncisions pour les garçons et des excisions pour les demoiselles, jusqu’au jour de leur union.

Les habits traditionnels Maasai, une coutume qui mérite un coup d’œil

Nichée dans la partie nord-est de l’Afrique, la Tanzanie est l’un des territoires où le peuple Maasai a trouvé refuge. Un groupe ethnique fascinant qui a su conserver une tradition inégalable parmi les autres habitants du continent africain. Ils ont pour habitude de construire des huttes qu’ils entoureront de buissons piquants pour protéger leurs foyers. Mais le plus intrigant dans la culture Maasai c’est leur manière de se vêtir. Les tenues des Maasais se caractérisent généralement par une grosse étoffe de couleur vive, principalement en rouge, en bleu ou orné de motifs à carreaux.

Dès leur jeune âge, les petites fillettes apprennent à confectionner les tissus. C’est la gent féminine qui a la tête rasée. À la place, elles se couvrent de bijoux qu’elles mettent sur le haut de leurs crânes, sur leur cou, leurs bras et quelquefois autour de leurs pieds. Les hommes et les garçons Maasais ne sont pas en reste. Les touristes qui effectuent un voyage en Tanzanie pourront témoigner de la beauté des parures extérieure des guerriers et éleveurs Maasaïs, avec leurs étoffes très voyantes qui se remarquent à des kilomètres.

Connaître la culture Maasai à travers le Mariage

L’union matrimoniale fait partie de l’une des cérémonies incontournables dans les coutumes Maasais. Toujours accompagnée de ses plus belles parures, la future femme suit le pas d’une procession des populations féminines du village qui la dirigera vers sa nouvelle famille et sa nouvelle demeure. Laissant tout derrière elle, la prétendante reçoit des vêtements flambant neuf et sandales venant de ses proches. Une fois arrivée dans la hutte de son époux qui ne sera sur place que plus tard, elle sera chouchoutée par sa belle-mère qui officialisera l’alliance en lui lavant la tête.

En guise de dot, les parents du jeune homme donneront une certaine quantité de bovins ou d’argents aux familles de la mariée. Mais, avant de devenir la femme ou le mari de quelqu’un, les Maasais doivent, entre autres, passer par la circoncision et quitter le village jusqu’à ce qu’ils se transforment en guerriers adultes. Quant aux filles, elles seront soumises à l’excision. Une convention ancestrale pratiquée par de nombreuses tribus africaines, désormais interdites par les autorités.