Se former au tourisme d’affaires et de loisirs

 

Considérée comme l’un des pays les plus visités au monde, la France connaît un tourisme en plein essor. Il représentait 7,3% du PIB et apportait quelques 40 milliards d’euros à l’économie française en 2015, le maintenant comme l’un des secteurs les plus porteurs de travail. La filière tourisme est toujours l’une des plus choisie par les étudiants français, offrant de nombreux débouchés et l’assurance d’un marché dynamique et en constante évolution.

 

Des formations adaptées à chacun

 

Il existe différentes structures où le détenteur d’une formation tourisme peut prétendre travailler : offices du tourisme, campings, agences de voyage, e-tourisme, campings ou encore parcs d’attractions, l’offre est diversifiée et étendue.
Pour obtenir un diplôme ou une qualification dans le domaine du tourisme, plusieurs voies sont possibles : scolaires ou plus professionnelles, courtes ou longues, elles s’adressent à tous, du bachelier fraîchement diplômé au salarié en désir de reconversion professionnelle. De plus, on peut également les effectuer en alternance ou en contrat de professionnalisation.

 

Les cycles longs

 

Le diplôme le plus classique reste le BTS Tourisme : il se prépare sur deux années après le bac. Il forme au tourisme d’affaires et de loisirs : les étudiants pourront ensuite devenir conseiller en voyages, agent d’escale, chef de produit touristique… Il existe notamment en alternance, ce qui permet d’acquérir en plus une expérience professionnelle.
Afin d’étoffer cette formation , on peut ensuite poursuivre par une Licence Pro (Bac+3), ou encore un Master (Bac+5), qui complèteront les études initiales par des spécialisations (Licence tourisme d’affaires, Licence Histoire de l’art en archéologie, Master Management et stratégie d’entreprise-Tourisme…).
En outre, ces formations sont aussi accessibles aux salariés éligibles au Congé Individuel de Formation (CIF)

 

Les cycles courts

 

Aujourd’hui, il est possible de se reconvertir professionnellement, notamment grâce au Compte Personnel de Formation (CPF). Certains demandeurs d’emploi et personnes en situation de handicap peuvent également prétendre à ces cycles courts.
Formations professionnelles, en alternance ou en contrat de professionnalisation, elles permettent d’acquérir une qualification, comme un certificat de compétence professionnelle ou une formation GDS. Elle sont idéales pour apprendre directement sur le terrain et au contact de professionnels aguerris.

 

Diverses plateformes d’apprentissage

 

Environ 200 établissements recensés disposent du BTS Tourisme, ainsi que de nombreuses Licences et plusieurs Masters. Cependant, il est possible de s’orienter vers d’autres organismes disposant de formations Tourisme, comme l’Infa, l’Afpa ou encore Pôle Emploi. De plus, pour ceux qui le souhaitent et qui n’ont pas la possibilité de se rendre dans une école, il existe des nombreuses formations en ligne ou par correspondance afin de suivre ses cours à partir de chez soi, dispensées par exemple par le CNED.

 

Le secteur du Tourisme propose ainsi diverses formations, adaptables à chacun et facilement accessibles. Des parcours traditionnels ou moins conventionnels offrent un panel de possibilités dans un domaine en perpétuelle évolution, riche d’un dynamisme économique qui ne connaît pas la crise.